Evidence

Evidence

Voyage en mer ....

 

 

 

 

 

 

"Et vous, pourquoi d'un soin stérile 
Empoisonner vos jours bornés? 
Le jour présent vaut mieux que mille 
Des siècles qui ne sont pas nés. 
Passez, passez, ombres légères, 
Allez où sont allés vos pères, 
Dormir auprès de vos aïeux. 
De ce lit où la mort sommeille, 
On dit qu'un jour elle s'éveille 
Comme l'aurore dans les cieux!" 


Lamartine 
(Méditations poétiques) 

* 



Dans le carcan de ses limites, le prisonnier, 
Voit ses espoirs qui s'effritent, estropiés, 
L'idée qui bascule en avant, cette impression, 
D'être torturé par le temps, dure pression. 

Préoccupé par mille choses, pour s'évader, 
Sa conscience qui fait des pauses, pour respirer, 
Aux expressions de son visage, on le voit bien, 
Comme dans un livre à la page, qui va plus loin. 

Des phrases comme une cascade, pour dire tout, 
Des regards qui restent en rade, des espoirs fous, 
Répandus sur une planète, ça chante fort, 
A forcer trop comme des bêtes, mais oui alors. 

Allez, allez, le temps qui passe, est un ami, 
Qui te soulève et qui te place, et jours et nuits, 
Dans d'infinies variétés, des circonstances, 
Qui sont ce qu'elles ont été, voilà la chance. 

Des partitions dans l'univers, toute une histoire, 
Des fausses notes de travers, exquises foires, 
D'affirmations trop affirmées, de vanités, 
Pour des demandes affamées, de vérité. 

Il a mit ses chaînes par-terre, c'était trop lourd, 
Il est partit je crois en mer, un certain jour, 
Ce n'était plus du tout le même, et pourtant lui, 
Il est des grains que le vent sème, de froides nuits. 


* 






22/10/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres