Evidence

Evidence

Nucléaire ... ?!

 

 

 

 

Theodore B. Taylor (ex-directeur adjoint de l’Agence de défense nucléaire des États-Unis, physicien concepteur d’armes nucléaires)

"Puisque chacun des plus de 400 réacteurs nucléaires qui fonctionnent actuellement dans 32 pays produit de grandes quantités de plutonium qui, une fois chimiquement séparées du combustible usé, peuvent être utilisées pour fabriquer des armes nucléaires de tout type, fiables et efficaces, j’estime nécessaire d’en appeler à un arrêt total et mondial de l’utilisation de l’énergie nucléaire."

François Roussely (ex-PDG d’EDF)

"C’est au contribuable de payer la recherche et le développement du nucléaire, sinon le kWh d’électricité nucléaire ne serait plus compétitif"

Mikhaïl Gorbatchev (Prix Nobel de la Paix, dernier président de l’URSS)

"Les horribles souvenirs de Tchernobyl et maintenant de Fukushima sont trop frais et trop frappants pour qu’on s’autorise à méditer tout autre choix que celui de mettre fin à notre dépendance à l’énergie nucléaire."

Peter Bradford (ancien membre dirigeant de l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis)

"L’ennemi le plus implacable du nucléaire dans les 30 dernières années a été non pas le risque pour la santé du public, mais celui pour le portefeuille des investisseurs."

Bernard Lietaer (économiste et co-fondateur de la monnaie unique européenne)

"Jamais aucune centrale nucléaire ne tiendrait le coup économiquement si on devait calculer combien ça coûte en tout"

André-Claude Lacoste (président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire française)

"Les contrats de vente de réacteurs nucléaires à l’export sont obtenus à des prix complètement bradés."

Jeremy Rifkin (économiste, prospectiviste et essayiste)

"Le nucléaire est mort"

Mikhaïl Gorbatchev (Prix Nobel de la Paix, dernier président de l’URSS)

"Dans le contexte économique actuel, les armes nucléaires représentent un gouffre financier sans fond."

Michel Destot (député-maire de Grenoble, ex-ingénieur au CEA)

"Peu d’investisseurs accepteront dans une logique de marché de prendre le risque d’investir dans un réacteur nucléaire à moins que les pouvoirs publics définissent un cadre adapté prenant en charge une partie du risque."

Tony Benn (ex-ministre chargé du programme nucléaire britannique)

"Mon expérience en tant que ministre m’a conduit à devenir opposé à l’énergie nucléaire"

Jürgen Trittin (ex-ministre allemand de l’environnement et de la sûreté nucléaire)

"Les pronucléaires font beaucoup de bruit, mais ils n’ont pas d’avenir"

Albert Gore (Prix Nobel de la Paix, ex-Vice-Président des États-Unis)

"Au cours des huit années que j’ai passées à la Maison Blanche, tous les problèmes de prolifération des armes nucléaires auxquels nous avons été confrontés étaient liés à un programme nucléaire civil."

Général Charles Ailleret (un des pères de la bombe atomique française)

"J’ai toujours veillé à ce que le nucléaire civil et le nucléaire militaire aillent de pair... Ce serait la mort du deuxième si le premier disparaissait".

Mikhaïl Gorbatchev (Prix Nobel de la Paix, dernier président de l’URSS)

"Dans un monde caractérisé par de nouvelles menaces, les armes nucléaires ne résolvent pas les réels problèmes de sécurité auxquels l’époque nous confronte ; en réalité, elles ne font que rendre la situation de plus en plus dangereuse."

Franck von Hippel (physicien nucléaire, ex-conseiller du Président Clinton sur la sécurité nationale)

"Dans les faits, la France utilise le retraitement des déchets nucléaires pour déplacer, des réacteurs vers l’usine de retraitement, le problème posé par les combustibles usés."

 

 

 

Source : Association "Sortir du Nucléaire"

 

 

 



22/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres