Evidence

Evidence

Bulles noctambules ....

 

 

 


"La poésie vit d'insomnie perpétuelle." 

René Char 






Trois heures du matin 
Le coeur de la nuit 
Je dors pas un brin 
Au coeur de l'ennui 

Le monde est ici 
A proximité 
Avec ses soucis 
Et ses anxiétés 

L'univers aussi 
Qui fait ses étoiles 
Voilà mes amis 
La nuit se dévoile 

Le jour va venir 
Qui va me surprendre 
En train de vomir 
Ou bien de me pendre 

Que la vie est belle 
Mais qu'elle est gâchée 
Par des ribambelles 
De rêves crevés 

Juste un peu d'amour 
C'est plus rare encore 
Que dans tous nos jours 
Le véritable or 

Dans les turbulences 
De nos désespoirs 
Juste un peu de sens 
Pour encore vouloir 

Trois heures du matin 
J'entend des canards 
Et rien d'autre enfin 
D'où vient cet espoir 

Juste un peu d'amour 
Quelque part encore 
Dans les chagrins lourds 
De nos vies d'efforts. 






V19080325 

http://youtu.be/EhxGnu_TNik 





17/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres